Flux RSS

Crème de tomate à l’amarante

La nécessité d’avoir une alimentation exclusivement basée sur les végétaux s’est rapidement imposée à moi. En effet, comment justifier d’encourager une industrie inhumaine, qui mise sur les profits avant toute autre cause? L’alimentation touche de nombreux enjeux, que vous connaissez sans doute autant que moi! Que l’on parle d’environnement, de santé, d’équité ou d’éthique, la plupart des gens conscientisés s’entendent pour dire que les produits animaux n’ont pas leur place dans notre assiette. C’est mon avis aussi. Changer ses habitudes alimentaires est un bon levier pour poser un geste de protestation quotidien: si, massivement, on disait non à l’élevage industriel, aux monocultures qui appauvrissent les sols, aux OGM qui détruisent la biodiversité, aux pesticides qui empoisonnent tout? Si vous vous demandez de quoi je parle, je vous conseille de lire «l’envers de l’assiette», de Laure Waridel.

Lorsque j’ai décidé de faire le saut, j’ai décidé de ne pas voir mon cheminement en terme de privation. Je suis plutôt partie à la recherche de nouveaux aliments. Quelle belle aventure j’ai commencée! Le net regorge de blogues VG, tous plus alléchants les uns que les autres, qui ouvrent un univers de possibilités infinies!

C’est en faisant des recherches, au fil de mes lectures, que j’ai apprivoisé l’amarante. Cette pseudocéréale ressemble à du quinoa, en beaucoup plus petit. Une fois cuit, le grain reste un peu collant.

Wikipédia nous informe que c’est une très belle plante décorative, originaire de l’Amérique du Sud. Dans le livre de Renée Frappier, «Le guide de l’alimentation saine et naturelle; tome 2», j’ai appris qu’elle avait à peu près la même valeur nutritionnelle que le quinoa: de bons acides gras, vitamine E, B1 et B6, calcium, phosphore, fer, sélénium, des fibres, et une teneur encore plus élevée en protéine (riche en lysine, acide aminé dont les céréales sont habituellement dépourvues). Un aliment bien intéressant, donc.

J’ai commencé par la manger chaude en céréale du matin, mais son petit goût de betterave me déstabilisait toujours. J’ai donc voulu la manger en crème, toute simple. Pour faire concept, j’y ai mis les fanes de betteraves que j’avais, mais on pourrait tout aussi bien mettre des feuilles de bette à carde.

Donne 4 petites portions

Crème de tomate à l’amarante

1 oignon
1 tasse d’amarante
1/2 c. à thé des épices suivantes: cari, curcuma, cumin
1/4 c. à thé de cannelle
2 tasses de sauce tomate
2 tasses de bouillon de légumes
1 gousse d’ail émincée
les fanes de 3 betteraves, émincées
1 c. à thé de gingembre frais, râpé
1 1/2 tasse de lait de coco
sel/poivre, au goût

Dans un chaudron, faire revenir l’oignon et les grains d’amarante secs dans de l’huile pendant 2 minutes. Ajouter les épices et laisser encore 1 minute.

Mettre la sauce tomate, le bouillon, l’ail. Couvrir et laisser mijoter environ 20 minutes, ou jusqu’à ce que les grains deviennent translucides. Ajouter les fanes, le gingembre et le lait de coco. Rectifiez l’assaisonnement au besoin. Si vous avez des brins de coriandre ou des pousses de sarrasin, vous pouvez en déposer sur la soupe au moment de servir.

Soupe de tomate à l'amarante

Publicités

"

  1. Hummm, belle et bonne recette, je sais déjà en la lisant que ce sera bon;) tomates, cannelle et amaranthe, ça goûte les bonnes soupes d’hiver! Bravo pour ton blogue, convivial et plein de belles recettes.

    Réponse
  2. pour faire suite au précédent commentaire qui n’était pas encore terminé, convivial et plein de belles recettes à venir !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :